+216 21 589 182 contact@agriscoop.com

Réalisation d’une station de pompage flottante pour approvisionner la zone irriguée de Nebeur en septembre prochain

Les travaux de la réalisation d’une station de pompage flottante d’un coût 150 mille dinars, dont l’appel d’offre a été lancé, en mars 2018, seront achevés, en septembre 2018, afin de favoriser l’approvisionnement de la zone irriguée de Nebeur (le Kef) en eau potable de bonne qualité, a annoncé, samedi, le ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche Samir Taieb.

Intervenant, au cours d’une séance plénière consacrée aux questions orales adressées au ministre de l’agriculture, le député Mourad Hmaydi a pointé du doigt le problème de la qualité de l’eau au niveau de ladite zone.

Le débordement des eaux de l’oued Mallègue amène des résidus jusqu’aux canaux, freinant à maintes reprises le processus d’irrigation, a affirmé le député, ajoutant que l’agriculteur n’a plus confiance en la qualité de l’eau.

Répondant à une autre question du même député, concernant la panne survenue au niveau du barrage de l’oued Mallégue qui approvisionne la zone d’irrigation de Sidi Khiar ( délégation de Nebeur), le ministre a rappelé que la panne qui date de septembre 2015, est due à l’endommagement de la barrière du barrage par le fort débit des eaux, causant l’arrêt de l’activité de la zone irriguée publique, durant deux saisons agricoles 2015/2016 et 2016/2017.

800 mille dinars ont été alloués, en 2017, pour la reconstruction de la barrière, a indiqué le ministre, ajoutant que les travaux ont débuté en janvier 2018 et seront achevés, en juillet de la même année.

Pour sa part, la députée Jamila Ksiksi a mis l’accent sur le problème de l’approvisionnement en eau potable de 4000 habitants des quartiers anarchiques Al Achayech, Sanhaji supérieure et Khat Lakhlas à Mnihla supérieure.

Ces habitants ne disposent pas de l’eau potable et s’approvisionnent à travers le robinet public qui enregistre à chaque fois une coupure à cause de l’absence d’entretien ou la coupure de l’électricité, a indiqué Ksiksi.

Elle s’est interrogée, dans ce cadre, sur l’état d’avancement d’un projet de raccordement de ces quartiers à l’eau potable, lancé depuis 2012, et dont la concrétisation reste bloquée, jusqu’à ce jour.

Le ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la Pêche Samir Taieb, a fait savoir que les habitants de ces quartiers s’approvisionnement auprès de 9 robinets publics et 3 réservoirs d’eau d’une capacité de 10 mètres cubes chacune.

Taieb a annoncé le lancement, en avril 2018, d’un projet d’approvisionnement des zones Al Acheyech et Sanhaja Supérieur d’un cout de 1,5 million de dinars. Le projet, cofinancé par la Banque Africaine de Développement (BAD) et le trésor de l’Etat, sera achevé en février ou mars 2019, pour permettre l’approvisionnement de 2400 habitants en eau potable.

Agriscoop
À propos de l'auteur

Laisser une réponse

*

Find NULLED WordPress Themes and Plugins at NulledHub.net