+216 21 589 182 contact@agriscoop.com

SIDOC : L’olivier et le chêne vert sont touchés par la xylella fastidiosa en Corse

Posted On 10 avril 2018
Comment: Off

Le syndicat interprofessionnel des oléiculteurs de Corse (SIDOC) a affirmé avoir fait faire des prélèvements qui confirment la présence de la bactérie sur des oliviers et des chênes verts insulaires. L’olivier et le chêne vert seraient officiellement touchés par la xylella fastidiosa en Corse alors que ces deux espèces ne figurent pas à ce jour sur la liste des espèces infectées dans l’île.
Selon les conclusions d’une analyse réalisée par l’INRA d’Angers à partir d’échantillons envoyés par le syndicat interprofessionnel des oléiculteurs de Corse (SIDOC), « jamais les dépérissements voire les mortalités d’oliviers et d’oléastres inexpliqués n’ont été aussi nombreux dans l’île. ». Les services de l’État, les méthodes d’analyse adoptées, les mesures de restriction d’importation des végétaux inefficaces seraient à l’origine de la présence de ces bactéries.

« On avait l’espoir d’une maladie qui resterait inféodée à des plantes ornementales, malheureusement aujourd’hui, on a la certitude par les analyses qu’on vient de faire, que l’oléastre, l’olivier, le chêne vert, sont touchés par la xylella fastidiosa. On savait que le ciste, le myrte, le genêt et le chêne liège pouvaient être infectés. Si on enlève ces plantes-là de la flore corse, il ne reste pas grand-chose. Et dans les zones qui sont des foyers depuis plusieurs années, le paysage qui s’offre à vous c’est un paysage post incendie. » a déclaré Louis Cesari, vice-président du SIDOC.

Les résultats des analyses, connus depuis vendredi, ont été transmis au ministère de l’agriculture mais la préfecture de Corse a découvert l’existence de ces résultats via le communiqué de presse des agriculteurs.
Selon Brigitte Dubeuf est directrice de projet auprès du préfet de Corse et de Haute-Corse : « L’État va refaire des analyses avec la méthode officielle, dès qu’on aura les résultats ils seront connus et on pourra comparer. Nous, on joue la transparence, le préfet a toujours demandé à ce que tous les résultats soient disponibles sur le site de la DRAAF »

Agriscoop
À propos de l'auteur