+216 21 589 182 contact@agriscoop.com

L’Europe utilise un modèle de calcul néerlandais pour l’évaluation des risques des pesticides dans les aliments

Posted On 14 mai 2018
Comment: Off

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) utilisera un modèle de calcul néerlandais, qui dresse les risques que présentent l’exposition cumulative à de multiples résidus de pesticides dans les aliments pour les consommateurs.

Le programme Monte Carlo Risk Assessment (MCRA) est un outil de recherche indépendant du gouvernement néerlandais, développé par le département Biometris de Wageningen University & Research, en étroite collaboration avec l’Institut national néerlandais pour la santé publique et l’environnement (RIVM).

Notre alimentation contient divers résidus de pesticides et l’EFSA souhaite connaître l’étendue des risques pour la santé impliqués. L’organisation évalue les risques pour la chaîne alimentaire et la sécurité alimentaire en Europe et fournit des conseils à la Commission européenne, au Parlement européen et aux différents États membres dans le domaine de la sécurité alimentaire.

On pense que les pesticides qui provoquent les mêmes effets spécifiques peuvent produire une toxicité cumulative. Le modèle de calcul MCRA peut analyser les effets cumulatifs de l’exposition aux résidus de pesticides dans les aliments.

Modèle jamais utilisé auparavant sur cette échelle

«Nous devrions être fiers que l’Europe utilise notre modèle de calcul – la première fois sur cette échelle», explique Hilko van der Voet, chercheur à l’Université de Wageningen & Research. «Nous possédons une large expérience dans le domaine de la modélisation des risques et de sa mise en œuvre dans les logiciels. Nos modèles sont complexes mais fournissent l’image la plus réaliste possible.

Des évaluations sont en cours avec le modèle, visant spécifiquement les risques pour la thyroïde et le système nerveux. Les résultats devraient être publiés par l’EFSA d’ici la fin de l’année. Finalement, le modèle sera également utilisé pour calculer les risques pour la santé d’autres organes.

Un grand pas en avant

Le modèle de calcul MCRA est en cours d’affinage avec un modèle de données qui décrit les relations entre les ensembles de données requis. Le nouveau modèle de données devrait contribuer à une meilleure disponibilité de toutes les données requises pour les calculs de risque.

Selon Luc Mohimont de l’unité Pesticides de l’EFSA, l’autorité considère le nouveau modèle de données publié comme un grand pas en avant. “Nous espérons que la base de données sera construite et mise en service dans les trois prochaines années, et à partir de ce moment-là, les évaluateurs des risques au niveau de l’UE et au niveau national auront les moyens de réaliser ces évaluations sophistiquées.”

Agriscoop
À propos de l'auteur