+216 21 589 182 contact@agriscoop.com

La Tunisie se prépare pour s’adhérer au système “e-ping”

Posted On 07 nov. 2018
Comment: Off

La Tunisie s’apprête à adhérer au système “e-ping”, d’(mesures sanitaires et phytosanitaires) et obstacles techniques au commerce (OTC). Ce dernier permet d’accéder rapidement, à ces notifications et facilite le dialogue entre secteur public et secteur privé, afin de régler d’emblée, d’éventuels problèmes commerciaux.

L’adhésion à cette plateforme fournira les informations nécessaires aux structures concernées par l’importation et l’exportation, telles que le ministère du commerce, l’INNORPI, le Cepex, les chambres de commerce, les investisseurs privés …… a précisé à l’agence TAP, Afif Thabet, chef du service des normes, à l’institut national de la normalisation et de la propriété industrielle (Innorpi).

Il a fait savoir en marge d’un atelier de travail tenu lundi sur le système”e-ping”, que “les importateurs et exportateurs tunisiens assument d’importantes pertes à cause de l’interdiction du passage de leur marchandises ou produits par les aéroports ou ports puisqu’ils ne répondent pas aux nouvelles normes. Le manque d’informations concernant les nouvelles législations et décrets officiels dans le domaine du commerce extérieur, engendre d’énormes pertes”.

Avec l’adhésion de la Tunisie à ce système, Thabet espère voir les importateurs et exportateurs informés, automatiquement, des nouvelles législations que les pays prévoient de mettre en place. Ceci permettra par la suite, de prendre les précautions nécessaires dont l’adaptation aux nouvelles normes instaurées ou leur contestation.

Cette plateforme sera un espace de dialogue entre les structures de l’Etat concernées par l’importation et l’exportation et les investisseurs privés sur les obstacles techniques entravant les produits locaux. L’objectif est d’aider toutes les parties à prendre les précautions nécessaires pour faciliter l’accès aux marchés extérieurs.

Cet atelier de travail s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des actions prioritaires du plan de collaboration national élaboré suite à l’atelier de travail sur le renforcement des liens entre l’INNORPI et les institutions d’appui au commerce (IAC), organisé dans le cadre du projet MENA STAR, en octobre 2017, à Tunis.

L’objectif étant d’améliorer le système de notification des OTC de l’organisation mondiale du commerce (OMC) et promouvoir le dialogue entre les secteurs public et privé sur les problèmes potentiels au commerce à un stade précoce.

Agriscoop
À propos de l'auteur