Les exportations d’agrumes d’Afrique du Sud confrontées aux normes européennes sur la maladie des tâches noires

Posted On 29 Juil 2019
Comment: Off

La maladie de la tâche noire des agrumes (Citrus Black Spot-CBS) cause de nombreux problèmes aux acteurs de l’industrie sud africaine. La filière doit supporter un coût additionnel de 1,8 milliard de rands (soit 129 millions $US) pour garantir que ses exportations d’agrumes répondent aux exigences de l’Union Européenne sur la CBS. Cela implique notamment des contrôles plus fréquents aux points d’entrée.

Certains acteurs considèrent ces normes sanitaires et phytosanitaires (SPS) comme une forme masquée d’entrave commerciale malgré l’accord de libre-échange qui existe entre les deux parties. Les fondements scientifiques des mesures sont même remis en cause. L’approche de l’UE sur l’innocuité des denrées alimentaires et les normes SPS se base sur le principe de précaution.

D’après le Département américain de l’agriculture (USDA), leur coût pourrait ne pas être supportable à long terme par l’industrie. Cela menacerait donc la viabilité commerciale des expéditions d’agrumes sud-africaines à destination de l’UE. Déjà en octobre 2017, l’industrie sud-africaine a volontairement suspendu ses envois afin de prévenir d’éventuelles interceptions liées à la CBS et éviter des sanctions.

Agriscoop
À propos de l'auteur