Huile d’olive : Révision à la hausse de la prime de transport à l’export

Posted On 25 Nov 2019
Comment: Off

Une série de mesures visant à garantir la réussite de la saison oléicole 2019/2020, a été prise à l’issue d’un conseil ministériel restreint réuni au cours de cette semaine, a annoncé, samedi 23 novembre, le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taieb.
Ces mesures portent sur la révision à la hausse, exceptionnellement, de la prime de l’acheminement de l’huile d’olive vers des nouveaux marchés prometteurs, a souligné Taieb, qui accompagnait le chef de gouvernement dans sa visite à Toukaber (gouvernorat de Béja).
Il a précisé que le Fonds de promotion des exportations (FOPRODEX) couvrira 50% du coût du transport maritime (au lieu de 30%) de l’huile en vrac et conditionnée, et ce vers tous les marchés (à l’exception de ceux d’Espagne et d’Italie).
Le Fonds couvrira aussi 70% du coût du transport de l’huile d’olive conditionnée vers tous les marchés (au lieu de 50%)
il a été également, décidé, d’accélérer l’amendement du décret gouvernemental réglementant le Fonds de l’huile d’olive conditionnée afin de soutenir le programme “jeune exportateur”, soit chaque exportateur d’huile d’olives conditionnée, dont les exportations n’ont pas dépassé, durant les trois dernières années les 25 tonnes.
Ce projet d’amendement prévoit de rétablir la prime visant à promouvoir l’exportation de l’huile d’olive conditionnée dans des bouteilles de 3 litres, pour une période de 5 ans. Cette prime sera versée chaque année, au profit des établissements, dont les programmes ont été adoptés par le conseil national de l’huile d’olive conditionnée en allouant une prime globale annuelle de 4 millions de dinars, selon Taieb.
Il s’agit en outre d’augmenter les plafonds des primes accordées au titre des programmes de promotion réalisés.
Le conseil ministériel a décidé aussi, d’octroyer une prime annuelle afin de couvrir 70% du coût de contrôle et d’accréditation de l’huile biologique tout en fixant un plafond de 10 mille dinars.
Des mesures relatives au financement et à la promotion du marché intérieur ont été prises, dont le traitement de l’endettement du secteur et la suppression des intérêts de retard.
Par ailleurs, il a été décidé de commercialiser 500 tonnes de bouteilles d’huile (5 litres/bouteille), auprès des consommateurs, à des prix préférentiels et d’allouer une enveloppe de 50 millions de dinars à l’Office national de l’huile pour effectuer l’intervention commerciale.
En ce qui concerne la protection des forêts d’oliviers contre les pathologies, le conseil ministériel a décidé d’adopter un plan national afin de lutter contre la bactérie Xylella fastidiosa pour la période 2020/2040, tout en allouant une enveloppe de 4 millions de dinars au titre de 2020.

Selon le ministre de l’Agriculture, d’autres mesures seront prises dans les prochains jours en faveur d’autres secteurs, dont le secteur céréalier.

Agriscoop
À propos de l'auteur