Un fruit pressé perd-il rapidement ses vitamines ?

Posted On 12 Oct 2020
Comment: Off

Selon le programme national de nutrition santé, “Manger Bouger”, il est nécessaire pour maintenir une bonne santé de manger chaque jour, cinq fruits et légumes. Mais il n’est jamais simple de s’y retrouver tant dans le commerce, ces aliments adoptent diverses formes conservant plus ou moins bien leurs bénéfices nutritionnels. Concernant les jus de fruits, qu’ils soient frais ou en bouteille, Sciences et Avenir a tenu à faire le point avec Mme Audessa Bedu Annet, diététicienne nutritionniste à Sogeres, société spécialisée dans la restauration collective.

Sciences et Avenir : un fruit pressé perd-il rapidement ses vitamines ?

Audessa Bedu Annet : les fruits pressés sont principalement des agrumes car leur chair permet un pressage manuel optimal (pratiquement à 100%), ce qui permet d’en retirer le maximum des bienfaits et des composants comme notamment les vitamines. La principale vitamine de cette famille de fruits est la vitamine C qui est sensible à la chaleur, la lumière et  l’oxydation. La deuxième vitamine présente dans les agrumes est la vitamine B9 avec les mêmes sensibilités. Leurs rôles sont primordiaux pour l’organisme : la vitamine C intervient sur les défenses immunitaires, la cicatrisation et est un antioxydant. Elle ne peut pas être stockée dans l’organisme, il faut donc la consommer régulièrement via des aliments qui en contiennent. La vitamine B9 quant à elle a un rôle dans la production du matériel génétique, sur les globules rouges ainsi que sur le système nerveux et immunitaire.

Dans de mauvaises conditions un fruit pressé perdra effectivement rapidement sa teneur en vitamine. Je conseille donc de le consommer au plus vite après le pressage pour garder un maximum de son intérêt nutritionnel. Sinon, il peut être stocké à l’abri de l’air, de la lumière et au frais, ce qui limitera la dégradation des vitamines.

Quelles différences entre un jus de fruit maison et un jus en bouteille ?

Suivant les méthodes agroalimentaires (processus de production), la plupart des jus du commerce sont dépourvus de vitamines. Elles sont donc ajoutées en fin de production et ne sont donc pas forcément issues naturellement du fruit. En outre, en fonction des marques ou des recettes, beaucoup sont supplémentés en sucres. Dans ce cas, on s’approche plus d’un soda que d’un jus de fruits d’un point de vue nutritionnel… On perd l’intérêt principal de ce type de produit car il devient du “sucre de table” (dont on peut se passer) et non plus un sucre naturel provenant des fruits.

Le seul point positif aux jus industriels  – si l’on peut dire -, c’est leur durée intéressante de stockage : ils se conservent généralement au frais et fermés pendant cinq jours (ou plus suivant la recommandation de la marque). Aujourd’hui on peut trouver dans le commerce de bons équivalents aux jus pressés maison à condition de prêter attention aux étiquettes alimentaires. Il faut préférer un jus en bouteille non transparente, au frais, 100% pur jus sans sucre ajouté, avec pulpe pour garder un maximum de fibres.

Pourquoi est-il important de consommer des fruits ?

Les fruits frais faisant partie des fruits et légumes, ils sont classés dans le deuxième groupe d’aliments le plus important après l’eau. Ils sont riches en glucides simples, vitamines, minéraux qui sont nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Mais ils sont également riches en fibres pour le transit et en eau pour compléter l’hydratation. Concernant leurs consommations journalières, il est conseillé de consommer deux fruits frais par jours. Au maximum trois par jour de manière à ne pas augmenter trop les glucides simples.

1 fruit = 150 g / 1 portion / 100g de compote (sucre ajouté)

Concernant le jus de fruits, en prenant en compte la perte quasi-complète de fibres, celui-ci ne remplace pas dans sa totalité une portion de fruit frais. Il faut au maximum consommer des fruits frais de saison et locaux afin de limiter l’impact économique, environnemental et d’avoir des denrées riches en micronutriments. L’alternative principale est le surgelé car les aliments sont gelés au plus près de la cueillette et conservés naturellement alors que les conserves sous soumises à plus de procédés industriels (operculage…) et sont souvent adjointes de sucre.

Pas le temps de faire des jus de fruits frais ?

Il est trop tôt (ou trop tard) et vous n’avez pas envie de vous lancer dans le pressage d’un bon fruit ? Pourtant, de nombreux outils existent aujourd’hui et permettent de récupérer les nutriments que les jus industriels laissent de côté. “Le presse-agrume et le mixeur sont les plus intéressants : ils chauffent peu et récupèrent le maximum du fruit“, recommande Mme Bedu Annet. La centrifugeuse, quant à elle, ne garde pas les fibres mais conserve particulièrement bien les vitamines (sauf la C). Enfin, l’extracteur préserve davantage les fibres et la vitamine C. “L’intérêt d’utiliser une centrifugeuse ou un extracteur est de pouvoir obtenir le jus d’autres fruits (hors agrumes, ceux qui ne se pressent pas) et de diversifier son alimentation mais aussi d’en protéger les vitamines et les minéraux“, souligne la diététicienne nutritionniste.

Agriscoop
À propos de l'auteur