Des scientifiques britanniques développent une culture de haricots résiliente au climat.

Posted On 17 Mai 2021
Comment: Off

Un groupe de scientifiques britanniques a développé des haricots capables de consommer jusqu’à 40% d’eau en moins, ce qui en fait une culture plus fiable pendant les périodes de sécheresses.  Le projet a été réalisé en réponse aux préoccupations actuelles en Amérique latine, une région où les haricots et autres légumineuses sont une source de nutriments de haute qualité.

Ces scientifiques de l’Université de Sheffield ont créé un haricot résilient au climat pour assurer la sécurité alimentaire dans la région. Le projet nommé « Pod Yield » a analysé les différences entre le haricot commun et le tépari, une variété cultivée au Mexique depuis des milliers d’années. L’équipe a constaté que le haricot tépari, grâce à sa capacité à être produit en milieu semi-désertique, est mieux adapté à cet environnement.

Selon l’une des chercheurs, « l’agriculture moderne utilise beaucoup d’eau, environ 70 pour cent de l’eau douce du monde. Cette ressource est en déclin en raison du changement climatique et nous avons désespérément besoin de trouver des moyens pour les agriculteurs à réduire l’irrigation sans préjudice pour fournir suffisamment de nourriture à une population croissante ».

Par ailleurs, leurs travaux conduiront peut-être à des cultures ayant moins besoin d’eau et plus adaptées aux climats futurs, plus chauds et plus secs.

Agriscoop
À propos de l'auteur