Deux lignes de crédit pour le secteur agricole en Tunisie

Posted On 14 Déc 2020
Comment: Off

A l’occasion du webinaire ‘’Invest-up’’, le 11 décembre , la Délégation de l’UE en Tunisie a présenté les deux programmes Prosac et Adapt. Il s’agit de deux lignes de crédit au profit du secteur agricole, de la pêche et de l’économie solidaire.
L’événement a accueilli une multitude d’intervenants tels que l’ambassadeur italien en Tunisie Lorenzo Fanara, l’ambassadeur de l’Union Européenne en Tunisie Marcus Cornaro, Mme la ministre de l’Agriculture, Akissa Bahri, le directeur général du financement et des paiements extérieurs à la Banque centrale de Tunisie Abdelkrim Lassoued…

L’importance du secteur agricole
En effet, les intervenants ont insisté sur la coopération entre la Tunisie l’UE. Ils ont rappelé le cadre historique et géopolitique du bassin méditerranéen et de la République Tunisienne. « Nous sommes prêts à travailler ensemble…La Tunisie et l’Italie partagent des défis et une amitié qui les lient », a déclaré la vice-ministre italienne des Affaires étrangères, Emanuela Del Re.
De son côté, la ministre de l’Agriculture a présenté un ensemble de chiffres qui soulignent l’importance du secteur. Elle a affirmé que 14% de la main-d’œuvre active  travaille dans ce secteur. Elle a aussi ajouté que le ministère, par le biais des APIA, a mis en place un programme de prêts. Ces prêts sont destinés aux jeunes afin d’acquérir des terres agricoles et de créer des projets. Selon Mme la ministre, 2600 jeunes ont profité des programmes. Le montant total des prêts a atteint 165.5 millions de dinars.

La mobilisation de fonds
Au cours du webinaire, les intervenants ont présenté les deux lignes de crédit. Ces deux lignes portent sur le secteur agricole mais aussi de l’économie sociale solidaire.
Abdelkrim Lassoued a expliqué qu’il existe deux lignes de crédit. Ces dernières ont été établies par une circulaire de programme d’appui de l’Union Européenne. La circulaire a permis de lignes de crédit de 35 millions d’Euro pour le secteur agricole et 15 millions d’Euro pour l’économie solidaire.
Ensuite, Emanuela Del Re a expliqué le rôle de l’agence italienne de coopération et de développement. Elle a expliqué que l’agence œuvre pour la promotion et l’appui de l’agriculture. En premier lieu, la ministre a expliqué que l’agence s’est dotée d’un programme de crédit à hauteur de 50 millions d’euros. En deuxième lieu, elle a cité le programme financé par l’Union Européenne. Ce programme est exécuté par l’agence italienne et englobe un fonds de crédits de 44.5 millions d’euro.

Agriscoop
À propos de l'auteur