Inspiration de la nature pour de nouveaux “produits phytosanitaires verts”

Posted On 17 Mai 2021
Comment: Off

Les pesticides sont parfois fabriqués à l’aide de procédés issus de la chimie ou de la biologie. On en trouve deux exemples dans les décisions prises lors de la réunion du conseil d’administration du Ctgb du 28 avril.

Un agent à base d’éthylène peut être utilisé pour faire mûrir divers fruits. Un produit à base d’acide benzoïque a été approuvé pour une nouvelle période de 15 ans en tant que produit phytosanitaire pour lutter contre les bactéries, les virus et les champignons. Le Ctgb fournit une explication ci-dessous.

L’acide benzoïque

L’acide benzoïque existe à l’état naturel en grande quantité et son utilisation trouve son origine dans une résine à effet antimicrobien. Il tue les bactéries, les champignons et les virus. Bien que cette substance ait été largement utilisée dans les temps anciens, cela ne signifie pas qu’elle soit par définition sans danger. C’est pourquoi chaque produit, même si son effet semble logique, doit faire l’objet de tests de sécurité pour les humains, les animaux et l’environnement.

Le produit à base d’acide benzoïque est approuvé pour la désinfection des pots, des récipients, des tables d’emballage et des outils sur lesquels les agents responsables des maladies des plantes peuvent rester. Il n’est donc pas utilisé directement sur ou dans les cultures, c’est pourquoi le Ctgb considère qu’il n’y a pas de risque pour le consommateur de fruits et légumes.

L’évaluation des risques montre également qu’il n’y a pas de risques inacceptables pour les personnes qui appliquent le produit ou travaillent avec des outils désinfectés. Le produit est également sans danger pour l’environnement : l’utilisation autorisée concerne une très faible quantité d’acide benzoïque par rapport aux concentrations présentes dans la nature. En outre, la substance se décompose rapidement et les organismes sont peu ou pas du tout exposés en raison du mode d’application dans les serres et les zones de stockage.

Éthylène

C’est un conseil bien connu : mettez une banane et un avocat ensemble dans un sac en papier et l’avocat mûrira rapidement. Les bananes produisent du gaz éthylène lorsqu’elles mûrissent, ce qui signifie que les autres fruits – y compris les autres bananes – mûrissent plus rapidement. Le produit testé contenant du gaz d’éthylène avait déjà une autorisation pour faire mûrir les bananes.

Avec la décision actuelle du conseil, l’autorisation est prolongée pour la maturation de l’avocat, de la papaye, du kiwi, de la mangue, de la pêche et des agrumes. L’éthylène est un constituant commun de l’air. L’ajout d’éthylène supplémentaire aux fruits non mûrs dans des zones de stockage fermées augmente la concentration, comme dans le sac de banane et d’avocat.

L’éthylène est gazeux et se mélange à l’air lorsque le stockage utilisé est ouvert. Les fruits qui ont été gazés ne contiennent donc pas de gaz et sont sans danger pour le consommateur. L’éthylène utilisé est une fraction de ce qui est présent dans l’air extérieur et y “disparaît”, de sorte que l’agent utilisé est également sans danger pour l’environnement extérieur et les plantes et animaux qui y sont présents.

Agriscoop
À propos de l'auteur